Gynocide_7 Galerie

  • 4 février 2011
  • Atelier Legend’Art, Montréal
  • Exposition solo de Daniel Herban, Dead God

 

Pour lancer l’exposition « Dead God » de Daniel Erban que j’ai organisée, j’ai proposé une performance qui offrait une interprétation féministe de l’univers brutal, violent, sanglant, sexuel et intuitif de l’artiste, en me référant aux principes du théâtre de cruauté d’Antonin Artaud.

Atteinte de la peste noire, la dernière femme du monde est sauvage, sans paroles ni savoir. Elle est enceinte du viol. Le seul espoir du monde est dans son ventre. Une viande morte qu’elle mangera pour survivre. Mais pourquoi? L’histoire d’un monde qui court à sa perte.

Photos de Jérôme Havre.
Caméra par Kimura Byol.
Design et régie sonore par Simon Labonté